Réservez en ligne
[ COPRODUCTION ]

Un Ennemi du peuple

Henrik Ibsen
Traduction Éloi Recoing
Mise en scène Jean-François Sivadier

Avec Sharif Andoura, Cyril Bothorel, Nicolas Bouchaud, Stephen Butel, Cyprien Colombo, Vincent Guédon, Jeanne Lepers, Agnès Sourdillon, Valérie de Champchesnel et la participation de Julien Le Moal, Christian Tirole

Collaboration artistique Nicolas Bouchaud, Véronique Timsit Scénographie Christian Tirole, Jean-François Sivadier Lumière Philippe Berthomé, Jean-Jacques Beaudouin Costumes Virginie Gervaise Son Ève-Anne Joalland Accessoires Julien Le Moal Maquillage Noï Karuna Régisseuse habilleuse Valérie De Champchesnel Electricien poursuiteur Manu Boibien Régie générale Dominique Brillault, Bernard De Almeida Construction décor ateliers MC2 – Grenoble Peinture décor Blandine Leloup, Catherine Rankl Assistants à la mise en scène Véronique Timsit, Rachid Zanouda Administration, diffusion François Le Pillouer Production Cie Italienne avec Orchestre Coproduction MC2 – Grenoble, Odéon - Théâtre de l’Europe - Paris, Théâtre National de Strasbourg, Théâtres de la Ville du Luxembourg, Le Théâtre de Caen, Le Quai-CDN Angers Pays de la Loire, La Criée -Théâtre National de Marseille, Théâtre Firmin Gémier - La Piscine – Châtenay-Malabry, Théâtre National de Nice – CDN Nice Côte d’Azur, avec l’aide aux Compagnies et Ensembles à Rayonnement National et International du Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France

La nouvelle traduction d’Un Ennemi du peuple, commandée à Eloi Recoing par la compagnie, est éditée chez Actes Sud-Papiers.
Remerciements aux Éditions Fario, à La Colline – Théâtre National, MC93 - Bobigny, Théâtre National de Bretagne - Rennes et au Théâtre 71 - Malakoff

Accompagné de ses fidèles comédiens, Jean-François Sivadier rend hommage à l'écriture politique d'Henrik Ibsen en présentant une folle comédie, dédiée au premier lanceur d'alerte de l'histoire.

Le corps est au centre du théâtre d'Ibsen. Le corps déraciné d'un poète qui s'arrache à 36 ans d'un monde qui l'étouffe, prend le recul nécessaire pour mettre des mots sur sa colère et écrire l'essentiel de son œuvre, plume trempée dans l'acide. Expert en l'art de faire surgir le scandale, Ibsen écrit ses pièces comme une suite d'électrochocs d'autant plus violents qu'aucune morale ne vient en soulager l'impact. Un Ennemi du peuple est un texte à part dans l'œuvre d'Ibsen. Une station thermale dans une petite ville de province. Une famille. La découverte de l'empoisonnement des eaux thermales par une bactérie. Entre atermoiements et menaces, tentatives de corruption, la question écologique s'efface. Débute une guerre ouverte entre Tomas, le scientifique, qui pense que la vérité se suffit à elle-même, et Peter, son frère, l’homme de pouvoir, qui prétend que, pour incontestable, la vérité n'en est pas moins relative. Dans Un Ennemi du peuple, la parole l'emporte sur la pensée. Aucune résolution ne vient adoucir la brutalité d'une pièce dont la scène finale laisse le plateau en apnée : “L’homme le plus fort au monde, c'est l'homme le plus seul”.
Jean-François Sivadier

Théâtre pêchu, populaire et ludique, qui s'offre toujours comme une fête.
Fabienne Darge, Le Monde

Magistral, époustouflant, ambigu quand il faut, enragé, anéanti, le verbe haut, le regard brillant de fièvre, qu'il murmure ou éructe, Nicolas Bouchaud donne une amplitude à son personnage rarement égalée. À ses côtés, tous les comédiens participent de ce grand moment de théâtre.
Marie-José Sirach, L'Humanité

Jean-François Sivadier transforme le brûlot écolo d'Ibsen en une réjouissante farce noire. Le décor est impressionnant, la troupe emportée par un immense Nicolas Bouchaud fait merveille. Un spectacle à ne pas manquer.
Philippe Chevilley, Les Échos

Ça faisait longtemps qu'on n’avait pas éprouvé pareille jubilation.
Jacques Nerson, Nouvel Obs

Sur un plateau menacé de déluge, Jean-François Sivadier déroule une fiction incroyable dans un spectacle tendu qui rebondit de seconde en seconde.
Joëlle Gayot, Télérama Sortir

Adepte d'un théâtre classique qui parle au public contemporain, Jean-François Sivadier a cet art particulier d'interpeller les spectateurs, de les inviter à prendre part à l'action.
Pascal Paradou, RFI
Salle Pierre Brasseur Durée 2h45 [sans entracte] TOUT PUBLIC À PARTIR DE 14 ANS
  • avril
  • mar 13 20h
  • mer 14 20h

Vente des abonnements et de la Cartes à partir du mercredi 9 septembre 10h

Réservation hors abonnements et hors Carte à partir du mercredi 7 octobre 14h

Un ennemi du peuple
© 2020 Centre Dramatique National Nice Côte d'Azur · Promenade des arts 06300 Nice
04 93 13 90 90 · contact@theatredenice.org · Mentions Légales
Ministère de la culture Ville de Nice Conseil Générale des Alpes-Maritimes Région Provence Côté d'Azur