Réservez en ligne

Une femme se déplace

Texte, mise en scène & musique David Lescot

Avec Candice Bouchet, Élise Caron, Pauline Collin, Ludmilla Dabo, Marie Desgranges, Matthias Girbig, Alix Kuentz, Emma Liégeois, Yannick Morzelle, Antoine Sarrazin, Jacques Verzier & Anthony Capelli [batterie], Fabien Moryoussef [claviers], Philippe Thibault [basse], Ronan Yvon [guitare]

Chorégraphie Glysleïn Lefever, assistée de Rafael Linares Torres Direction musicale Anthony Capelli Collaboration artistique Linda Blanchet Scénographie Alwyne de Dardel Costumes Mariane Delayre Lumière Paul Beaureilles Son Alex Borgia Accessoires Gala Ognibene Perruques Catherine Bloquère Assistant stagiaire à la mise en scène Aurélien Hamard Padis Régie générale Pierre-Yves Leborgne habilleuse Lise Crétiaux
Production Cie du Kaïros Coproduction La Filature – SN de Mulhouse, Théâtre de la Ville – Paris, Printemps des Comédiens, Théâtre de Villefranche-sur-Saône, SN de Sète avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et le soutien de L’ENSAD LR [École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier], du Théâtre de Gennevilliers – CDN et l’aide de la SPEDIDAM et de l'ADAMI.
La Cie du Kaïros est conventionnée par le Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France. David Lescot est artiste associé au Théâtre de la Ville-Paris, à la Filature – SN de Mulhouse et au Théâtre de Villefranche-sur-Saône.

David Lescot signe sa première comédie musicale pour quinze comédiens, chanteurs, danseurs et musiciens. C'est l'histoire extraordinaire d'une femme d'aujourd'hui. Confrontée à une série de catastrophes impromptues, elle se découvre un pouvoir surnaturel : celui de voyager dans le temps de sa propre vie.

Dans Une femme se déplace, la musique, le chant et la danse tiennent une part essentielle, comme autant de moyens de raconter autrement ce qui pourrait relever d'un réalisme social. Or ces thèmes, ceux de la vie d'aujourd'hui, je voudrais leur donner une représentation poétique, fantaisiste, stylisée. J'ai toujours cru que le théâtre le plus léger et le plus drôle pouvait receler des trésors de profondeur, une acuité insoupçonnée dans l'analyse des relations humaines, une vérité sur nos désirs, nos folies, nos abîmes.
Lorsque s'achève une pièce de Marivaux ou un opéra de Mozart, ce n'est pas l'ordre finalement retrouvé qui fait sens, c'est le souffle dévastateur qui a un instant tout déréglé, et révélé les pulsions les plus inavouables, les plus scandaleuses, et les plus vraies. Une femme se déplace, ce sera cela : le récit d'une épiphanie féminine, au mépris de toutes les conventions. Et le chant et la danse accompagneront le chemin de cette révélation comme une ouverture, comme un printemps.
David Lescot

David Lescot sculpte les mélodies qui disent le vague à l'âme comme les plaisirs de la vie et qu'on a vite envie de chantonner. Le propre des comédies réussies.
Emmanuelle Bouchez, Télérama

Dès les premières minutes d'Une femme se déplace, le public est pris dans un tourbillon visuel joyeux. C'est à la fois drôle et vertigineux.
Dernières nouvelles d'Alsace


David Lescot réinvente pour son actrice fétiche Ludmilla Dabo la vie d'une femme dans Une femme se déplace. À la frontière du conte et de la comédie musicale. Passant du rire aux larmes, le public séduit se laisse porter au gré des mélodies, des époques traversées. Tapant des mains, il vibre au diapason d'une troupe survoltée emmenée par l'inénarrable Ludmilla Dabo.
Olivier Frégaville Gratien d'Amore, Transfuge

Le duo David Lescot-Ludmilla Dabo invente une comédie musicale irrésistible, ancrée dans l'époque et fait des étincelles. La joyeuse surprise, c'est que Davis Lescot a osé, avec ce spectacle, créer une vraie comédie musicale, chantée et dansée, une création propre, ancrée dans le réel et l'art d'aujourd'hui, et qui le fait décoller, ce réel, avec une fantaisie irrésistible.
Fabienne Darge, Le Monde

L'intrigue est désopilante. Ça pétille comme du Charles Trenet. C'est drôle, tragique, réaliste, naturaliste, ludique, constellé de purs moments de grâce. C'est une réussite parfaite, un pur délice, courez-y les yeux fermés, emmenez-y vos amis, c'est confondant de légèreté, de fantaisie et de grâce.
Jean-Luc Porquet, Le Canard enchaîné

L'auteur-metteur en scène narre avec humour et énergie les péripéties d'une jeune prof branchée qui se retrouve à voyager dans le temps grâce à son téléphone portable.
Libération


David Lescot a écrit une authentique comédie musicale joyeuse et étonnante. Une femme se déplace donne l'occasion à Ludmilla Dabo de confirmer son immense talent. La comédienne ne quitte pas le plateau durant les deux heures de spectacle. Elle est époustouflante. À la première note chantée un charme tombe sur la scène et parcourt la salle. Elle est une diva. David Lescot lui offre un rôle inoubliable.
David Rofé-Sarfati, Toute La Culture
Salle Pierre Brasseur Durée 2h20 TOUT PUBLIC À PARTIR DE 12 ANS
  • janvier
  • jeu 21 19h30
  • ven 22 20h

Vente des abonnements et de la Cartes à partir du mercredi 9 septembre 10h

Réservation hors abonnements et hors Carte à partir du mercredi 7 octobre 14h

Une femme se déplace
© 2020 Centre Dramatique National Nice Côte d'Azur · Promenade des arts 06300 Nice
04 93 13 90 90 · contact@theatredenice.org · Mentions Légales
Ministère de la culture Ville de Nice Conseil Générale des Alpes-Maritimes Région Provence Côté d'Azur