Abonnez-vous en ligne Achetez la carte Réservez en ligne
[ COPRODUCTION ]

Électre des bas-fonds

Texte & mise en scène Simon Abkarian

Avec Maral Abkarian, Simon Abkarian, Chouchane Agoudjian, Anais Ancel, Maud Brethenoux, Laurent Clauwaert, Victor Fradet, Aurore Fremont, Christina Galstian Agoudjian, Rafaela Jirkovsky, Nathalie Le Boucher, Eliot Maurel, Olivier Mansard, Nedjma Merahi, Manon Pélissier, Annie Rumani, Catherine Schaub Abkarian, Suzana Thomaz, Frédérique Voruz et le Trio des Howlin’Jaws avec Djivan Abkarian [contrebasse, chant], Lucas Humbert [guitare, chœurs], Baptiste Léon [batterie, chœurs]

Chorégraphie la troupe Dramaturgie Pierre Ziadé Lumière Jean-Michel Bauer, Geofftoy Adragna Musique le Trio des Howlin’Jaws Accessoiriste & constructeur Philippe Jasko avec l'aide de la troupe Production Compagnie des 5 Roues Coproduction Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d’Azur avec le soutien du Théâtre du Soleil, l’accompagnement de Bleu Citron, de La Prod et la participation artistique des Studios d’Asnières – ESCA École Supérieure de Comédiens par Alternance
Texte paru aux Éditions Actes Sud-Papiers
Molières 2020 du Théâtre public, de l’auteur francophone vivant, de la mise en scène d’un spectacle de Théâtre public
Spectacle accueilli en coréalisation avec le Théâtre de Grasse

Simon Abkarian revisite le mythe antique des Atrides en une réécriture vibrante et musicale de la tragédie d’Électre et d’Oreste. Il construit une fresque épique aux accents lyriques, traversée par le goût du théâtre, du jeu, de la langue et du travestissement.

Bien sûr, il y a Euripide et Sophocle, bien sûr il y a Eschyle. J'aurais pu travailler sur l'une de ces pièces qui sont des chefs-d'œuvre absolus. J’ai choisi d’écrire ma version car je veux raconter cela comme on raconte une fable. Nous sommes dans le quartier le plus pauvre d’Argos. C’est le premier jour du printemps, on y célèbre la fête des morts, prostituées, serveuses, esclaves, les femmes se préparent pour le grand soir. Les meilleurs musiciens sont là. La fête va se refermer comme un piège sur Clytemnestre et son amant Égisthe. À force de prières, Électre a fait revenir le frère vengeur, Oreste. Électre est orpheline, dépossédée de son père, de son destin, de son rang, de son corps, de sa sexualité. Électre est deux fois bannie. Elle est privée de sa condition et de son nom. Elle est un fruit qui pourrit au pied de sa jeunesse. Désormais, Électre n’appartient qu’à sa haine. C’est dans le deuil que se reconstruit Électre. Oreste dans ma pièce est un jeune homme déguisé en fille. C’est ainsi qu’il survit aux assassins d’Égisthe. Il embrasse sa condition d'exilé(e) et s'en contente. C’est ainsi qu’il reviendra à Argos. Et c’est ainsi vêtu qu’il trompera et tuera sa mère Clytemnestre. C'est sous la menace d'Apollon qu'il est ramené à son état de garçon vengeur. Frère et sœur sont à la misère. Tous deux sont nourris de haine et de colère. Cependant le héros de cette tragédie n’est pas le couple Oreste/Électre, mais la danse qui en émerge, la danse des retrouvailles. J'avais besoin d'écrire sur mon monde, aujourd'hui. Quel meilleur espace que le tragique, sa démesure et ses excès pour dire la condition humaine dans toute sa noirceur ? Je voulais remettre la langue au centre de mon travail. Le dernier champ de bataille de l'imaginaire.
Simon Abkarian

L'art généreux de Simon Abkarian. Un grand travail, heureux et enthousiasmant, un grand spectacle fédérateur et exigeant. À partager dans la joie.
Le Journal d'Armelle Héliot


L'auteur, metteur en scène et comédien, signe là un texte d'une force et d'une beauté sidérantes. La fable qu'il choisit de raconter est une fable impressionnante de chair et de sang, de souffrances et de vengeances, où comme toujours Simon Abkarian rend justice aux femmes.
Agnès Santi, La Terrasse

Quelle langue ! Charnue, colorée, sensuelle et assassine... Quelle danse ! Chorale et endiablée, rythmée tout au long du spectacle fleuve par le trio Howlin' Jaws, tous ensemble rock et blues... Autant d'ingrédients pleins de saveurs et de générosité pour retisser l'atroce mais libératrice légende des Atrides. Il règne dans cette revisitation du mythe une magnifique et joyeuse volonté de le partager et faire comprendre à tous, d'en enrichir les thèmes pour qu'ils nous parlent mieux encore aujourd'hui.
Fabienne Pascaud, Télérama

Simon Abkarian fait des merveilles avec son Électre des bas-fonds. Le comédien et metteur en scène métamorphose la tragédie d'Eschyle en une fable musicale. Un spectacle renversant.
Jeanne Ferney, La Croix
Salle Pierre Brasseur Durée estimée 2h30 TOUT PUBLIC À PARTIR DE 12 ANS
  • mars
  • mer 24 20h
  • jeu 25 19h30
  • ven 26 20h
Abonnez-vous en ligne réservez en ligne
Électre des bas-fonds
© 2020 Centre Dramatique National Nice Côte d'Azur · Promenade des arts 06300 Nice
04 93 13 90 90 · contact@theatredenice.org · Mentions Légales
Ministère de la culture Ville de Nice Conseil Générale des Alpes-Maritimes Région Provence Côté d'Azur