Les Parents terribles 

Les Parents terribles

Jean Cocteau
Adaptation, mise en scène & scénographie Christophe Perton

Avec Muriel Mayette-Holtz, Charles Berling, Maria de Medeiros, Emile Berling, Lola Créton

Scénographie Christophe Perton Avec la collaboration de Barbara Creutz Collaboration artistique Camille Melvil Assistante à la mise en scène Manuela Beltran Son & musiques Emmanuel Jessua Lumière Éric Soyer Assisté de Julien Chaten et vidéo Ivan Bertin Costumes Agnès Falque Réalisation des décors Diacosmie - Opéra Nice Côte d’Azur, Atelier du TNN Réalisation des masques Cécile Welger-Barelli
Production Cie Scènes&Cités Coproduction Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d’Azur, Le Liberté – Châteauvallon – SN, Radiant-Bellevue – Caluire-Lyon
La Cie Scènes&Cités est conventionnée par le Ministère de la Culture et la Région Auvergne Rhône-Alpes.
Remerciements au Comité Jean Cocteau

Michel est un jeune homme choyé par sa mère, Yvonne. Lorsqu'il annonce à ses parents qu'il aime Madeleine, le désespoir s'empare de sa mère, qui craint de perdre son fils, et de son père, Georges, car… Madeleine est sa maîtresse. Le trio vit aux crochets de la tante Léonie, sœur d’Yvonne, qui dissimule depuis nombre d’années son propre amour pour Georges. Léonie va tenter d’ordonner cette tragique comédie de la vie.

Faire un grand jeu et rester un peintre fidèle d’une société à la dérive.
Jean Cocteau

Qu’y a-t-il de plus beau et de plus émouvant que d’entrevoir le dessein d’un écrivain brouillant les pistes et disparaissant au travers d’une forme pour mieux apparaître dans le fond de son écriture ?
Les Parents terribles reprennent avec une maestria diabolique tous les codes du vaudeville pour produire par la forme une situation, un rythme, une mécanique et des dialogues, qui pulsent une énergie comique redoutable. Sauf qu’à y regarder de plus près, il apparaît clairement que le carburant de cette machine infernale se compose de tous les éléments qui fondent la tragédie. Cocteau dresse le terrible portrait des ravages que produit le sentiment universel de l’amour. Sans concession, sans compromis, il dissèque ces corps gangrénés, atrophiés par cette maladie qu’est l’amour.
Christophe Perton

Dates de représentation

mardi 29 septembre 2020
20h
mercredi 30 septembre 2020
20h
jeudi 1er octobre 2020
14h
Représentation en temps scolaire
jeudi 1er octobre 2020
19h30
vendredi 2 octobre 2020
20h
samedi 3 octobre 2020
15h
saison 2020-21
CRÉATION - COPRODUCTION
Salle Pierre Brasseur
TOUT PUBLIC À PARTIR DE 15 ANS
Durée estimée 1h45
Vendredi 2 octobre Rencontre en bord de scène

Le film Les Parents terribles de Jean Cocteau sera projeté
les 23 septembre à 20h et 25 septembre à 17h
à la Cinémathèque de Nice.
Télécharger Dossier de presse Télécharger Dossier pédagogique
  • Facebook
  • Instagram
  • Tiktok
  • X Twitter
  • Youtube
  • SoundCloud
  • Spotify