Vente des abonnements à partir du mercredi 4 septembre 10h Téléchargez le bulletin d'abonnement
50 ans théâtre national de nice

saison 2019-20

[ Création ]

point d’interrogation

Stefano Massini
traduction Irina Brook & Renato Giuliani
mise en scène Irina Brook

avec Kevin Ferdjani, Marjory Gesbert, Issam Kadichi, Irène Reva lumière Alexandre Toscani son Guillaume Pomares vidéo Gaëlle Simon rap Prosper Jemmett costumes Patricia Guiraud scénographie complice Matthieu Stefani chorégraphie Emma Levis collaboration artistique Camille Cousy production Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d’Azur
©L'Arche Éditeur L'arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du 25 novembre

La pièce futuriste concoctée par le grand auteur italien Stefano Massini pour la génération Y est bardée de points d’interrogation. À quoi va ressembler le monde de demain ? Autant vous le confier tout de suite : en moins d’une heure, tous nos repères sont dynamités. Tout y passe : les problèmes climatiques se règlent à coups de géo-ingénierie, la sécurité alimentaire est assurée par des pilules. Dans ce monde d’après, on prône l’eugénisme préventif, on éradique le malheur avec un spray euphorisant, le transfert de datas par puces électroniques remplace l’apprentissage scolaire...

Irina Brook nous propose un spectacle survolté qui secoue nos certitudes par le biais du rire. Quel que soit notre âge, comment ne pas être pris par les enjeux planétaires de notre époque ? C’est seulement en questionnant notre présent que nous pouvons espérer trouver des solutions aux points d’interrogation de notre futur.

Percutée par la météorite Massini, la planète Brook se dote d’une comédie d’investigation caustique, déjantée, hilarante... Un aller simple vers le futur.

entretien avec Irina Brook

Propos recueillis par Caroline Audibert

Quelle a été l’aventure de cette œuvre coup de poing ?

Pendant que Stefano Massini écrivait Terre noire, je lui ai demandé s’il pouvait aussi écrire une pièce pour les jeunes autour du thème de l’écologie. Quelques mois plus tard, j’ai reçu un court texte. Dès que je l’ai lu, j’ai su que j’avais un trésor entre les mains. Il est travaillé dans une écriture rythmique, comme un long poème qui se divise en quatorze grandes questions sur le monde futur. Qu’allons-nous manger ? Comment sera l’école ? La science aura-t-elle des solutions pour sauver la planète et l’homme ? Question après question, la pièce interpelle l’imaginaire des jeunes à travers un humour burlesque et inquiétant.

Stefano Massini véhicule-t-il une vision positive du futur à travers cette pièce ?

C’est une projection futuriste et scientifique tirée de vraies recherches. Elle met en scène une humanité prise au piège du progrès, une humanité qui se déshumanise. L’auteur italien dénonce l’avancée aveugle d’un monde qui met l’intelligence de l’homme et de la machine au-dessus de tout et qui avance inexo- rablement, écrasant toute humanité. Et le plus frappant, c’est que nous nous approchons réellement des scénarii improbables de science-fiction présentés dans la pièce. Ça fait froid dans le dos ! Par le rire et le rythme endiablé des tableaux, on est happé par le côté ludique du questionnement, et puis tout à coup la situation nous frappe en pleine figure. C’est là tout le génie de Massini.

Cette pièce a été jouée pour la première fois pendant le festival Réveillons-nous !, cela correspond-il pour vous à un engagement écologique et humain ?

C’est pour moi un engagement important par rapport aux générations futures. Elles ont besoin d’une nourriture intellectuelle et humaniste pour réfléchir au monde dont elles vont hériter. Il faut les inciter à chercher des solutions à un monde en crise. Ici, cela passe par l’art de la question. Depuis Socrate, le questionnement a été un formidable outil philosophique pour étudier notre monde et nous mettre en face des problèmes de la société, de la politique et de notre existence même. C’est par les questions qu’on peut commencer à prendre conscience du monde dans lequel nous vivons et de notre place dans ce monde.
D’où l’importance, l’urgence même, de toucher les jeunes générations par des questions percutantes liées à l’avenir. Quelle sera leur contribution à ce monde ? À quel monde peuvent-ils rêver ? Certains disent que les jeunes ne s’intéressent plus à rien, qu’ils ont perdu leur capacité de réflexion et de rébellion. Mais ce n’est pas vrai ! Ils sont tout aussi curieux et passionnés qu’avant. Néanmoins, on sent que dans cette époque de technologie omniprésente, la parole live d’un acteur de théâtre devient quelque chose de très précieux qui touche là où les écrans ne le peuvent pas.

Quelle est votre approche de la mise en scène ?

C’est un texte théâtral et ludique, mais surtout éducatif, qui se prête à mille interprétations et à un jeu d’acteur infini. Nous l’avons d’abord monté, avec les 10 acteurs de ma jeune compagnie d’action culturelle Les Éclaireurs. J’ai été ravie de voir l’enthousiasme que suscitait ce texte sur des publics de tous âges.
Nous avons ensuite imaginé une forme légère interprétée par 2 acteurs pour voyager au sein des établissements scolaires. Le premier instinct que j’avais eu à la lecture de la pièce s’est trouvé confirmé par les échanges très r iches qui suivaient les représentations. Les collégiens et lycéens se sont montrés vraiment emballés par toutes ces questions. Le puissant écho de cette forme pédagogique m’a donné envie de poursuivre ce projet en le jouant au TNN. Il est essentiel pour moi de pouvoir montrer des spectacles tout public qui puissent apporter une qualité d’écriture et de réflexion telle que Point d’ interrogation, qui est en plus un pur divertissement !

saison 2016-17

Vente des abonnements à partir du
mercredi 4 septembre 10h

Vente des billets hors abonnement à partir du
samedi 28 septembre 10h

Point d'interrogation
télécharger le dossier de présentation Dossier pédagogique Point d'interrogation

Nos partenaires presse nous suivent sur point d’interrogation :

© 2019 Centre Dramatique National Nice Côte d'Azur · Promenade des arts 06300 Nice
Tél 04 93 13 19 00 · Fax 04 93 13 79 60 · contact@theatredenice.org · Mentions Légales