Abonnez-vous en ligne / Téléchargez le bulletin d'abonnement Réservez en ligne Achetez une carte saison
théâtre national de nice

saison 2017-18

théâtre national de nice

hôtel feydeau

d’après Feu la mère de Madame, On purge bébé !,
Léonie est en avance, Mais n’te promène donc pas toute nue !,
Cent millions qui tombent de Georges Feydeau
adaptation, mise en scène & lumière Georges Lavaudant

avec Gilles Arbona, Astrid Bas, Lou Chauvain, Benoit Hamon, Manuel Le Lièvre, André Marcon, Grace Seri, Tatiana Spivakova dramaturgie Daniel Loayza décor et costumes Jean-Pierre Vergier assistante costumes Géraldine Ingremeau son Jean-Louis Imbert maquillages, coiffures et perruques Sylvie Cailler, Jocelyne Milazzo chorégraphie Francis Viet assisté de Darrell Davis collaboration artistique Moïse Touré assistante à la mise en scène Fani Carenco construction décor et réalisation costumes Ateliers de la MC93 - Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis - Bobigny production Compagnie LG théâtre, Odéon - Théâtre de l’Europe - Paris, Théâtre de l’Archipel - SN de Perpignan avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

Féroce tableau de mœurs, ce vaudeville irrésistible explore les soubresauts du couple, mêlant haute voltige verbale et comédie musicale. Détonant !

Georges Lavaudant réussit cette prouesse d’offrir à son public cinq “Feydeau” en une soirée. Il concocte un huis-clos d’une drôlerie sauvage sur le couple bourgeois laminé par l’usure du temps. Ces pièces sont rythmées par un air de folie qui moque le quotidien de l’intime. Un mari déguisé en Roi-Soleil, une femme en nuisette, un bébé constipé, les envies saugrenues d’une femme enceinte, des valets revendicateurs… Le reste est affaire de langue acerbe, de caractères hauts en couleur et d’hilarantes mesquineries s’accumulant jusqu’à l’explosion. Dans une maison secouée par des duels psychologiques, chacun cherche à sauver sa peau.
Il n’y a plus d’amour. Place à la légèreté qui donne aux ultimes sursauts des unions détraquées une saveur burlesque. On rit beaucoup, souvent jaune, entre intermèdes jazzy et danse mambo. Dans le décor splendide d’un grand hôtel, l’espace scénique s’accorde au jeu virtuose des interprètes.

C’est avec une jubilation virulente et absurde que le dramaturge fait valser la préséance et cloue au pilori les mille et un faux-semblants de la bourgeoisie. Gilles Renault, Libération
Salle Pierre Brasseur durée 1h25 Spectacle à partir de 13 ans
  • février
  • mer 14 20h00
  • jeu 15 20h00
  • ven 16 20h30
  • sam 17 20h00
  • dim 18 15h00
réservez
hôtel feydeau au Théâtre National de Nice
© 2017 Centre Dramatique National Nice Côte d'Azur · Direction Irina Brook · Promenade des arts 06300 Nice Tél 04 93 13 90 90 · Fax 04 93 13 79 60 · contact@theatredenice.org · Mentions Légales