La Cuisse du steward 

La Cuisse du steward

Jean-Michel Ribes
Mise en scène Joséphine de Meaux, Mériam Korichi

Avec Bastien Ehouzan, Robert Hatisi, Joséphine de Meaux, Martin Tronquart, Jean-Luc Vincent

Scénographie Constance Arizzoli Maquette Élodie Bouin Lumière Anne Terrasse Son Bernard Valléry Composition musicale Cyril Giroux Préparation vocale Cécile Bonardi Costumes Fanny Gautreau Assistante à la mise en scène Jennifer Maria Assistante à la scénographie Élodie Bouin Assistante costumes Alexandra Langlois

Production Théâtre du Rond-Point Coproduction Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d’Azur avec le soutien du Collectif I am a bird now

Texte publié aux éditions Actes Sud-Papiers

Création le 13 septembre 2022 au Théâtre du Rond-Point

Un Airbus crashé en haut de la Cordillère des Andes. Deux survivants finissent les pieds de footballeurs grillés aux amandes. Reste la cuisse d’un feu steward, qu’Yvonne veut garder pour Noël, lubie qui rend fou de rage son mari Lionel. Vaudeville d’aventure irrévérencieux, décalé et givré, La Cuisse du steward nous tend un miroir si limpide que nous ne pouvons pas rester indifférents.

Dans cette farce, créée en 1990 par Jacqueline Maillan, Jean-Michel Ribes mord à l’os les poncifs révolutionnaires, aborde le réchauffement climatique et les populismes en marche. Avec Mériam Korichi, la réalisatrice et comédienne Joséphine de Meaux allie l’absurde et la poésie dans une aventure anthropophagique salée.


L'INTENTION

C’est cette farce philosophique en forme de vaudeville, plantée dans le cadre le plus improbable et le plus brut qui soit : la haute montagne qui laisse place sans transition à la jungle épaisse. La pièce donne ainsi un aperçu intéressant de la manière dont l’évolution, pour le genre humain soumis à certaines conditions extrêmes, pourrait tourner... Un crash aérien fait s’effondrer les décors quotidiens. Et avec cet effondrement, les personnages plongent dans l’absurde. Pour eux comme pour nous qui sommes embarqués avec eux, il ne reste plus qu’à tenter de reconstruire le sens pour continuer à vivre. La Cuisse du steward nous rassure au cœur de la tourmente : lorsque tout est division, l’art permet de s’extraire pour faire l’expérience du même monde, mais autrement.
Joséphine de Meaux


LA PRESSE

Un grand cru millésimé 1990 que Joséphine de Meaux et Mériam Korichi mettent en scène avec brio. Tous les comédiens sont formidables.
Patrick Sourd, Les Inrocks

Ribes délire et fait rire avec un gourmand mauvais esprit. Dans cette pièce foutraque et anthropophage, le pire n'est jamais sûr, mais les personnages défoncés de sublimations en tout genre nous redressent le cœur de bien gaillarde façon. Il fallait des acteurs dingos pour cette bouffonnerie hallucinée. Tous le sont !
Fabienne Pascaud, Télérama

La réussite de ce spectacle en forme de bande dessinée vivante tient ici à la qualité du jeu des acteurs qui servent avec une belle énergie, un talent inventif, le texte dans une mise en scène aussi malicieuse que provocante.
Hélène Kuttner, Artistik Reso

Avec, en tête Joséphine de Meaux en survoltée révolutionnaire, cette bande de dingues atomise la rentrée théâtrale et nous fait mourir de rire en nous conviant à un banquet aussi délicieux qu'effrayant.
Fou d'Art Blog


©G. Cittadini Cesi

Dates de représentation

mercredi 12 octobre 2022
20h
jeudi 13 octobre 2022
20h
vendredi 14 octobre 2022
20h
saison 2022-23
Théâtre
coproduction
Salle de La Cuisine
À partir de 10 ans
Durée 1h40
-10€ sur le tarif plein et -5€ sur le tarif réduit
pour la Fête des Théâtres !


MERCREDI 12 OCTOBRE
rencontre en bord de scène
à l'issue de la représentation
Télécharger Programme de salle
Vous aimerez aussi...
  • Facebook
  • Instagram
  • Tiktok
  • X Twitter
  • Youtube
  • SoundCloud
  • Spotify