Normalito

Texte & mise en scène Pauline Sales

Avec Antoine Courvoisier, Cloé Lastère, Anthony Poupard

Scénographie Damien Caille-Perret Lumière Jean-Marc Serre Son Simon Aeschimann Costumes Nathalie Matriciani Maquillage & coiffures Cécile Kretschmar Stagiaire en scénographie Elsa Nouraud

Production Théâtre Am Stram Gram - Genève - Suisse, Compagnie À L’ENVI Coproduction Le Préau - CDN de Normandie - Vire avec le soutien de la Ville de Paris Co-réalisation aux Plateaux Sauvages - Paris en partenariat avec le Théâtre de la Ville - Paris
La Compagnie À L’ENVI est conventionnée par le Ministère de la culture.

Une commande de Fabrice Melquiot pour le Théâtre Am Stram Gram

Lucas a dix ans et il se sent “normal nul”. Dans sa classe, il y a de moins en moins de gens normaux. Tout le monde a des singularités, lui ne s’en trouve aucune. Il a la sensation de ne susciter ni intérêt, ni attention. La maîtresse a demandé à tous les élèves de sa classe de CM2 d’inventer leur super-héros. Lucas a donc naturellement dessiné Normalito, le super-héros “qui rend tout le monde normaux”.

Iris, l’enfant zèbre, surdouée, tente de se rapprocher de Lucas, elle qui aimerait tant devenir normale. Les deux enfants, que tout sépare, apprendront à se connaître et le jeune duo va fuguer, rencontrer Lina, la dame pipi des toilettes de la gare. Lina n’est pas une femme tout à fait comme les autres, elle porte un secret.

À travers cette fable sur la normalité et la différence, sur les peurs que nous inspirent ceux que nous ne pensons pas comprendre et qui sont pourtant comme nous, nous abordons la tolérance, l’empathie. Ne sommes-nous pas tous différents et tous semblables ?

L'INTENTION

Je m’empare avec appétit de l’idée des “super normaux”. Oh oui des super normaux dans cette société où chacun cherche à tout prix à se singulariser ! Parfois pour le meilleur, parfois pour le pire. Est-ce donc si compliqué de s’avouer normal ? De mener son existence de femme et d’homme ? De ne pas posséder de dons particuliers ? De supers pouvoirs ? Comment rendre la normalité désirable sans qu’elle passe pour une moyenne terne sans ambition ?
Pauline Sales

LA PRESSE

Sous la plume légère de Pauline Sales, ce trio formidable dynamite avec une grande intelligence les idées reçues et les murailles délétères de l’intolérance. Dans un décor astucieux, la mise en scène, drôle et affûtée, emporte le public dans cette histoire pleine de tendresse. Être soi, tout en acceptant les autres tels qu’ils sont : la recette du bonheur selon Normalito.
Marie-Valentine Chaudon, La Croix

Tour à tour riant, s’exclamant, s’indignant, pouffant et au final applaudissant à tout rompre, les spectateurs en herbe dans la fraîcheur de la découverte éprouvent manifestement ce que l’on attend du théâtre.
Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens, La Terrasse

Le ton y est léger ; les événements, rocambolesques ; le jeu des trois comédiens, excellent.
Françoise Sabatier-Morel, Télérama

Pauline Sales enchante, petits et grands, avec un conte contemporain palpitant, intelligent et plein de finesse. Une magnifique ode à la tolérance.
Olivier Frégaville-Gratian d’Amore, L’Œil d’Olivier
Les Franciscains Durée 1h15 Jeune public à partir de 9 ans
Théâtre
  • juin
  • ven 9 20h
  • sam 10 11h & 15h
Accédez au calendrier des représentations en temps scolaire
Abonnez-vous en ligne

Réservation hors abonnements à partir du jeudi 1er septembre 10h

Normalito
Centre Dramatique National Nice Côte d’Azur Directrice Muriel Mayette‑Holtz 4‑6, Place Saint‑François 06300 Nice
Billetterie 04 93 13 19 00 Administration 04 93 13 90 90 contact@theatredenice.org Mentions légales  © 2021
Ministère de la culture Ville de Nice Conseil Générale des Alpes-Maritimes Région Provence Côté d'Azur Union Européenne